« Out of Sight » face aux professionnels aux « Emotional Games Awards »

Samya et Matthias sont diplômés de la promotion 2015, respectivement en Game Design & Programming et Game Design. Leur projet de fin d’études « Out of Sight » a été nominé aux Emotional Games Awards. Ils se sont rendus à la cérémonie qui s’est déroulée en février dernier et nous racontent…

ISART BLOG : Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez appris la nomination de votre jeu aux Emotional Game Awards (concours récompensant les jeux vidéo émotionnels), seul projet étudiant face aux professionnels ?

Samya : Honnêtement quand on a appris la nomination, on a tous été très surpris ! Un projet étudiant comme le nôtre nominé aux côtés de jeux comme « Life Is Strange », « Her Story », « Everybody’s Gone to the Rapture. ».. Whouah ! La nomination aux côtés de grands jeux comme ceux-là, c’était déjà notre récompense 🙂

Matthias : A la fois surpris, content et un peu confus de voir notre petit projet sélectionné parmi d’aussi bons jeux. Et puis ensuite, amusé de voir dans les autres nominés « Life Is Strange », sur lequel j’ai également travaillé à Dontnod Entertainment.

IB : D’ailleurs, pouvez-vous nous remémorer le sujet de votre projet de fin d’études ?

Matthias : « Out of Sight » est un jeu d’aventure, très porté sur la narration, dans lequel on suit le voyage mental d’une mère qui cherche à se rappeler certains événements traumatiques de son passé qu’elle a effacés de sa mémoire.

20

IB : Puis, le 12 février 2016, vous avez pu assister à la cérémonie de remise de prix, pouvez-vous nous raconter ?

Samya : La cérémonie s’est déroulée dans un cinéma ! C’était la première édition. Malgré quelques maladresses dans l’organisation, c’était agréable. La cérémonie a duré environ 1h30, en anglais à la manière des Oscars ! On n’a pas gagné mais j’étais contente d’être là.
Ensuite, on a eu droit à une soirée dans un bar à proximité de la cérémonie ayant pour thème : Retro-gaming. Ce fut l’occasion de discuter avec pas mal de personnes.
C’était marrant de voir des étudiants venir me poser des questions et me parler de leur doutes, alors qu’il n’y a pas si longtemps que ça, j’étais à leur place…

Matthias : Je suis allé aux Emotional Games Awards à la fois pour y représenter « Out of Sight » et « Life Is Strange ». J’ai pu y rencontrer des gens de chez The Chinese Room (Everybody’s Gone to the Rapture), Mi-Clos (Out There) et même Carlos Coronado, créateur de « Mind: Path to Thalamus ».
« Out of Sight » n’a pas remporté de prix – ce qui n’était pas vraiment une surprise compte tenu de la concurrence – mais « Life Is Strange » a gagné le prix du public et le grand prix, ce qui m’a valu de monter sur scène et d’improviser un improbable discours en anglais !

MFunchs_EGA_Prix_Images_blog

IB : Revenons sur votre parcours, que vous ont apporté vos études (à ISART) ?

Samya : La chose la plus importe qu’ISART nous apporte en tant qu’étudiant, c’est la possibilité de se faire des contacts. C’est vraiment important, l’industrie du Jeu Vidéo en France est un petit Monde. On se retrouve toujours d’une manière ou d’une autre.

Matthias : Ayant déjà effectué des études auparavant, je possédais déjà un certain bagage littéraire/artistique, mais il me manquait des connaissances plus pragmatiques, ce que ISART DIGITAL m’a apporté en me confrontant à des projets de groupe, des stages en entreprise et une bonne variété de cours théoriques, qui m’ont aidé à comprendre et m’adapter à ce qu’est vraiment le milieu du jeu vidéo.

IB : Aujourd’hui que faites-vous ?

Samya : Je suis développeuse web chez Ubisoft Annecy pour Ubisoft Montréal ! Mon intégration fut une agréable surprise. Le studio m’a aidée à trouver un logement. Je travaille avec des personnes venant du monde entier et avec qui je partage des moments géniaux. J’apprends tout le temps de nouvelles choses ! En un mois, j’ai eu une formation et j’ai fait un « voyage d’affaire » à Montréal.
Travaillant avec Montréal, mon quotidien est atypique. Le matin, je code de mon côté et l’après-midi, j’ai des réunions et on se synchronise sur le travail avec l’équipe de Montréal.
Je ne peux malheureusement pas vous parler des projets sur lesquels je travaille… Le seul nom que je peux dire, c’est The Division ;)!
Au sein du studio, c’est vraiment génial ! Il y a une bonne entente : on s’entre-aide, on apprend des autres avec des gens venant de tous les horizons. C’est vraiment différent de l’image que je me faisais d’une grande entreprise comme Ubisoft.

Crédit photo : Le Progrès.fr

Matthias : Je suis maintenant Narrative Designer / Game Designer chez Dontnod Entertainment. Je fais partie de l’équipe réduite qui s’occupe de la conception, et m’occupe de designer tout ce qui a trait à la narration. J’étais plutôt impressionné et un brin perdu au début, mais l’équipe m’a rapidement mis à l’aise et fait confiance, ce qui m’a permis de doucement prendre mes marques et m’affirmer.
Je travaille actuellement sur le prochain jeu de l’équipe derrière « Life Is Strange ». Nous sommes au tout début du projet, en train de définir les bases. Je suis en charge de la narration, aussi bien d’un point de vue design (les mécaniques sur lesquelles elle s’appuiera) que technique (les outils que nous utiliserons), tout en travaillant déjà sur des chantiers plus concrets (fiches de personnages, ébauches de dialogues, créations de scènes…).

Images_Life-is-strange_blog

« Life is strange » Dontnod Entertainment

Mon quotidien est très varié. Il se partage entre brainstorming avec l’équipe de design, recherches culturelles, prototypage papier, documents de design, communication avec les différents corps de métier, mise en place des processus narratifs, écriture de dialogues & scènes types…
Quant à l’ambiance, elle est excellente. Il y a un côté très organique dans le fonctionnement de notre équipe, tout le monde communique sans cesse, ce qui évite le côté froid et rigide de certaines boites. Les tournois de Street Fighter sont nombreux. Les débats sur tel ou tel films sont récurrents. C’est vraiment avec plaisir que je vais travailler tous les matins. Il y a une certaine transparence et simplicité dans la communication au sein de la boite. Ce studio donne envie à tous de s’investir et créer une vraie cohésion assez éloignée de l’idée que je pouvais avoir des « gros studios » français.

IB : Quels conseils pourriez-vous donner aux élèves qui veulent intégrer l’école ?

Samya : Je dirais qu’il ne faut pas hésiter à se lancer, se donner à fond, poser des questions et tenter de nouvelles choses ! Les anciens élèves, les professeurs, tout le monde est là pour vous aider et vous conseiller afin de savoir si la formation est faite pour vous ou non !
Restez ouvert d’esprit et intéressez-vous à pleins de choses cela vous aidera lors de votre entretien 😉

IB : Un bon souvenir/une anecdote à raconter pendant tes études ?

Matthias : Ma dernière année d’étude reste la meilleure – notre groupe est encore en contact permanent – j’en garde d’excellents souvenirs. Entre les brainstormings au soleil autour d’un barbecue, les soirées interminables sur TowerFall, les soudoiements des professeurs à coups de bonbons ou les rencontres avec les professionnels, tout fut toujours intéressant.

Team Out of sight : Sarah Menager, Adrien Chaibi-Merlin, Matthias Fuchs, Robin Maulet, Benoît Niedzielski, Thomas Fontaine, Samya Khemri et Nicolas De Ferran

Retrouvez le trailer de « Out of sight » :