Camille, game artiste, met son talent au profit du climat

Camille Hoarau est une jeune game artiste en 1re année à ISART.
Elle a imaginé et produit les graphismes du jeu vidéo « LesOxymore », un jeu militant pour le climat.
Fait assez incroyable, ce petit jeu mobile & tablette  a été sélectionné dans le TOP 20 des solutions innovantes pour le climat à la COP21 (Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques). Cet événement annuel et mondial a d’ailleurs eu lieu à Paris cet hiver.
Camille nous raconte cette belle aventure…

ISART BLOG : Hello Camille. Peux-tu nous expliquer le concept du jeu?

Le jeu « LesOxymore » imaginé par l’entreprise Neutroclimat est un jeu de tir à la 3e personne qui a pour but principal de sensibiliser les jeunes adultes (entre autres) à la lutte contre le CO2, responsable de l’effet de serre.
C’est un jeu engagé qui permet à tout un chacun d’agir contre le réchauffement climatique depuis son téléphone ou sa tablette ! L’appli est d’ailleurs disponible gratuitement sur IOS et Android.

DSC_0583_JF Mousseau_WEB 1920L

Vous incarnez l’un des quatre super-héros dont l’humble mission n’est autre que de sauver la planète.

Comment ?
Vous détruisez les molécules de CO2 et gagnez des points de « O2 » !
Vous utiliserez ensuite ces « 02 »
– comme monnaie d’échange pour acheter responsable sur le site lesoxymore.com
– pour supprimer des permis de polluer (avec un impact réel dans le monde réel)
– et pour limiter ainsi les émissions de CO2 !!

Le trailer :

 

IB : Quelle a été ta mission sur la réalisation de ce jeu ?

J’ai créé le chara design des quatre super-héros et de celui de quelques ennemis.

DSC_0572_JF Mousseau_WEB 1920L
J’ai également travaillé  en collaboration avec d’autres personnes de l’équipe, sur leurs animations et certains autres éléments graphiques (comme les FX, weapons…).
L’animation des personnages n’a pas été évidente puisque le jeu est un shoot’em up vertical.

personnages lesoxymore 2015
La vue top des héros ne m’a pas mise très à l’aise au début il faut l’avouer (rire).
A mon sens, la plus grande difficulté était de proposer aux joueurs des super-héros qui soient à la fois sympathiques, accueillants, charismatiques et sécurisants. Il a fallu se détacher un peu de l’image que l’on connait des super-héros Marvel, DC… pour proposer un design qui s’inspire plutôt de celui des Indestructibles de Disney Pixar (sans compter la petite anecdote de la coupe de cheveux de Super Jet, le blond en casque qui, quand il le retire, est incoiffable ! Il m’a donné beaucoup de fil à retordre.)

DSC_0555_JF Mousseau_WEB 1920L
Au bout du compte, j’ai été contente de voir que les designs ont plu, et que Nébula, la panthère musclée (qui au passage est une fille!) a séduit une majorité de joueurs. Elle fait en réalité hommage à l’espèce disparue de félins des îles de Taïwan.

IB : En quoi, au-delà de ta mission de game artist, ce stage a-t-il été particulièrement formateur ?

J’ai beaucoup appris pendant ce stage en effet.
Je ne pensais pas un jour participer à l’élaboration d’un jeu video qui fasse office de media pour informer ou sensibiliser les gens sur une cause aussi importante que le climat.
Le jeu a été très remarqué dans le cadre de la COP21.

DSC_0487_JF Mousseau_WEB 1920L
Il a fait partie du TOP 20 des solutions innovantes pour la lutte pour le climat et lors de sa présentation à de la soirée Breakthrough Night (sorte de soirée d’inauguration de l’expo SOLUTIONS COP21 avec plusieurs VIP), j’ai pris réellement conscience qu’il pouvait toucher du monde dont des jeunes.

COP21 1920L

Mes créas étaient projetées sur l’écran géant du Grand Palais : c’est assez fort comme moment je dois bien le reconnaître !

grand ecran grand palais cop21 lesoxymore

Toute la partie « politique » du travail et « réseaux sociaux ou professionnels » était une grande découverte ainsi qu’une première expérience très enrichissante pour moi.

Le site jeuxvideo.com nous a soutenu en rédigeant un article entier sur « Lesoxymore ».
En adressant un grand merci à tous ceux qui m’ont fait confiance sur ce jeu, j’ai été ravie de travailler en collaboration sur les graphismes de ce beau projet et j’ai une pensée pour les 3 autres étudiants de l’école en stage avec moi : Lucas Léger, Denis Rivoire et Jean-Baptiste Dessaux !

IB : Continueras-tu la lutte engagée pour le climat ?

Je suis plus concernée aujourd’hui. Je suis fière d’avoir contribué, par mon métier, à l’esthétique du jeu. Maintenant que la mission est terminée, j’essaie, au minimum, de prendre un peu de temps tous les jours pour jouer à Lesoxymore.
S’engager et lutter ainsi pour une belle cause est vraiment accessible à tous et franchement sympa!
Au-delà du jeu solo, mon but est aussi de fédérer autour de moi, notamment à l’école, pour que des personnes rejoignent l’équipe ISART DIGITAL Paris ou l’équipe ISART DIGITAL Montréal du jeu afin de cumuler nos gains de O2 et faire une plus grosse pression sur les pollueurs.

highscore_screenshot_lesoxymore
J’aime le concept de s’amuser seul ou en groupe tout en se rendant utile dans un combat qui nous concerne tous.
Depuis son lancement, les joueurs ont déjà chassé pour supprimer 65 000kg de CO2 ! C’est en moyenne le CO2 émis pour fournir une année de courant électrique à près de 400 habitants du Vanuatu, pays ravagé par les cyclones et la montée des eaux. Félicitations à tous !

Tous à vos smartphones, Let’s win for climate !
Collectivités, entreprises, universités, écoles, familles : pensez à constituer vos équipes de jeu.