La Sandbox pour intégrer la formation Game Programming

Chaque été, ISART DIGITAL propose aux férus de la programmation de venir tester leur passion sur un mois. Réel concours d’entrée pour la section Game Programming (Formation programmation jeu vidéo), la Sandbox est accessible à tous et fait partie intégrante du cursus. Bacheliers, étudiants en DUT ou école informatique, les élèves ont répondu à l’appel de leur clavier en participant à la Sandbox 2013 durant 3 semaines intensives.

Cette année, deux Sandbox étaient proposées aux étudiants : la Sandbox 1 pour une entrée en 1ère année Game Programming et la Sandbox 2 pour une entrée en 3ème année.

Retour sur les expériences de Yohann et Kenny, jeunes bacheliers à l’époque de leur entrée en Sandbox 1 puis celle de Jérémy qui a suivi la Sandbox 1 et 2 !

 

ISART BLOG : Sentez-vous que la Sandbox vous a fait progresser ?

Yohann : Le rythme est très soutenu pendant 3 semaines et les horaires imposés sont très stricts, il faut donc bien tenir le coup pour bien réussir à suivre les cours et ses exercices. Le plus impressionnant, c’est le niveau de programmation que nous avons acquis à la fin de la Sandbox, je trouve ça incroyable ! J’ai appris à programmer en C et donc à savoir réaliser des jeux vidéo « basiques », et je partais de quasiment zéro en informatique…

Kenny : Quand on en parle, la Sandbox donne l’air d’être intraitable. Mais, malgré des horaires pas faciles à suivre, on ne voit pas le temps passer. Je serais bien resté plus longtemps ! Après 2 semaines de cours, l’équipe pédagogique nous a demandé de programmer un « Space Invider » et tout le monde a réussi ! J’avais déjà eu des témoignages de déifférents élèves, mais ça me confirme que ISART est une bonne école.

 

IB : En résumé, votre expérience de la Sandbox pour vous c’est :

Yohann : un expérience incroyable, à faire pour les passionnés de programmation. Quand on aime ça, c’est absolument magique !

Kenny : Une amélioration conséquente de mon niveau de programmation, un avant-goût de ce domaine qui me passionne et une confirmation de la voix professionnelle que j’ai choisie. Tout ça dans une ambiance très conviviale entre élèves et professeurs.

Jérémy a participé à la Sandbox pour entrer directement en 3ème année

ISART Blog : Bonjour Jérémy, quel a été ton parcours avant d’intégrer ISART ?

Jérémy : Après une Licence Math-Physique-Informatique, j’ai commencé un master de recherche sur de l’embarqué et de l’intelligence artificielle. J’ai appris des algos très intéressants… mais c’était beaucoup trop théorique pour moi ! Lorsque j’ai décidé de me réorienter vers la création de jeu vidéo, c’est naturellement que je me suis dirigé vers ISART que j’avais repéré en sortant du lycée.

IB: Tu voulais faire de la programmation jeu vidéo depuis longtemps ?

Jérémy : J’ai découvert la programmation en 6ème avec RPG Maker, un petit logiciel de création de jeu de rôle. Je me suis vite passionné pour cette liberté qui m’était offerte !

J’adore programmer, peu importe le sujet. Mais quand je programme un jeu, je peux laisser libre cours à mon imagination. Et je crois qu’il n’y a pas de meilleurs sentiments que de vous voir son jeu procurer du plaisir à quelqu’un !

IB : Comment s’est passé la Sandbox pour toi ?

Jérémy : La Sandbox 2 entière est un rush en fait ! C’est un rythme difficile à tenir mais ça fonctionne ! On apprend le C++, langage présent dans le monde du jeu vidéo.
On doit réaliser en une semaine un petit jeu. Les profs on proposé, sans l’imposer, de refaire le Space Invaders des premières années. J’ai préféré m’orienter vers un Manic Shooter pour changer de sujet.