Participer aux jams et meet up…

Antoine est étudiant en dernière année de Game Design and Programming. En parallèle de ses cours, il participe régulièrement à des jams et des meet-ups, qui regroupent la communauté des passionnés de jeu et de programmation.

Isart Blog : Bonjour Antoine, peux-tu nous dire pourquoi tu participes à tous ces événements ?

Lors d’événements, on rencontre beaucoup de nouvelles personnes, des gens avec qui on pourrait être amené à travailler, ou simplement des gens avec qui on s’entend bien : c’est un très bon moyen de se faire des contacts et de se faire connaître dans le milieu.

Il m’arrive de « talker » (prendre la parole) durant des meet-ups ou conférences. Cela dépend du sujet et si j’ai quelque chose à y dire. Des fois je le demande, des fois on me le propose. Je le fais simplement car j’aime partager ce que je sais.
Je participe aussi beaucoup aux « week-ends » (les jams), car elles permettent en un temps très restreint de réaliser une application complète en collaborant avec d’autres personnes. Cela apporte une expérience énorme sur très peu de temps.

Lorsque je participe à un week-end, de manière générale, c’est que j’ai envie de tenter quelque chose de technique. Mon intérêt principal étant de toucher à de nouvelles technologies, ou de tenter de nouvelles choses afin de pousser mes connaissances et compétences techniques. J’ai par exemple rencontré des évangélistes de chez Microsoft, ce qui me permet aujourd’hui d’avoir des coups de pouces de leur part, ou une mise en avant de mon travail sur le store. C’est quelque chose qui ne me serait jamais arrivé aussi rapidement si je n’allais pas aux BeMyApps.

IB : Justement, peux-tu nous en dire un peu plus sur BeMyApp ?

BeMyApp est un groupe de personnes qui organise des événements de différentes sortes : conférences, concours (jams), meet-ups, formations, tournant toujours autour des technologies du numérique.

IB : Et te voici ambassadeur BeMyApp ? Qu’est-ce que cela signifie ?

Être ambassadeur BeMyApp, c’est présenter activement les événements au sein de l’école, auprès des étudiants, leur communiquer les infos sur les événements, les motiver à venir. Je parle surtout aux élèves de premières années qui ont rarement les tuyaux ou les contacts pour connaître et aller à ce genre d’événement.
C’est au final assez dur de tenir ce rôle. Cela demande beaucoup d’investissement pour intéresser les élèves. Je finis mes études à la fin de l’année et j’espère bien passer le flambeau.

IB : Le prochain BeMyApp se déroulera le 8 février à ISART Digital. Peux-tu expliquer aux personnes qui souhaiteraient participer comment l’événement se déroule ?

L’évènement du 8 Février sera concentré sur le jeu vidéo mobile exclusivement. Les gens arrivent et ne se connaissent pas forcément. Certains pitchent des idées, puis des équipes se forment en discutant, pizza à la main. Je recommande énormément aux étudiants de l’école de s’y inscrire : c’est aussi un très bon moyen de trouver un stage ou un contrat pro !

IB : Quelques mots sur ton projet de fin d’études ?

Je suis sur un projet de « Party Game » sur mobile. Notre équipe est composé de 11 membres, moi compris (coucou la team 🙂 ), et la collaboration se passe à merveille. Nous verrons le résultat d’ici la fin de l’année mais je ne pense pas être déçu.


[Trailer du jeu « Froggy Tales »]

IB : Et pour la fin, des conseils à donner aux candidats souhaitant entrer en Game Design & Programming ?

« Futurs GDP », avant de vouloir faire du Game Design, renseignez-vous bien sur ce que c’est réellement : aimer le jeu vidéo ne suffit pas à faire de vous un concepteur.
La GDP inclut comme son nom l’indique, de la programmation. Ne soyez donc pas fermés d’esprit, que ce soit sur les technologies ou les méthodes qui vous repoussent, comme sur les genres de jeux qui ne sont pas à vos goûts.
La programmation est un bien grand mot qui s’évalue à différent niveau de lecture et d’application, si elle vous fait peur ne la fuyez pas, elle est indispensable pour concevoir un jeu.
Regardez bien aussi les autres métiers du jeu vidéo. Une connaissance globale ne peut pas faire de mal et vous aidera bien à choisir votre voie.
Que le code et la passion soient avec vous !