Isart au sein du RECA (Réseau des Ecoles de Cinéma d’Animation)

Cyril Georgin, responsable du service Relations Entreprises, nous présente le nouveau Réseau des Ecoles de Cinéma d’Animation, le RECA.

Il a répondu à toutes nos interrogations à ce sujet.

Isart Blog : Qu’est-ce que le RECA ?

Le RECA regroupe aujourd’hui 15 écoles françaises de cinéma d’animation qui font l’objet d’une reconnaissance incontestable par le milieu professionnel, en France et à l’étranger. Sa création a été accompagnée et soutenue par le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC), et par les syndicats d’employeurs représentatifs du secteur : le Syndicat des Producteurs de Films d’Animation (SPFA) et la Fédération des Industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia (FICAM).

En savoir plus surhttp://www.reca-animation.com/

IB : Quel est le rôle du Délégué Général ?

René BROCA, le Délégué Général, est le représentant et l’interlocuteur privilégié pour tous les liens que le RECA a ou va créer avec le secteur du cinéma d’animation. Sa mission l’amènera à appliquer et développer les orientations et directions de travail souhaitées par le Bureau et l’assemblée générale du RECA.

IB : Comment est né le RECA, quel était le besoin ?

Chaque année, les différents acteurs du secteur du Film d’Animation (société, écoles, institutions, ….) se rencontrent lors des Réunions Animation Formation (RAF) à Angoulême. Durant ces rencontres, les participants font évoluer et progresser leur manière d’échanger et de travailler. En 2010, les écoles présentes ont souhaité rendre plus lisible et claire l’offre de formation pour le public et les professionnels. L’idée du RECA était lancée.

Photo : Cyril Georgin aux RAF (Réunions Animation Formation) d’Angoulême 

IB : Quelle est sa reconnaissance par le milieu professionnel et institutionnel ?

Dans un premier temps, le RECA va concentrer ses efforts sur le territoire français avant de travailler à la création de lien avec les autres pays. Quelques semaines après son officialisation, des contacts avec le milieu professionnel ont déjà eu lieu afin de mettre en place des processus et projets avec les écoles adhérentes.

IB : Quels sont les liens avec l’AFCA, le SPFA, le CNC ?

Le RECA est soutenu par plusieurs institutions, soit sur un plan logistique soit sur un plan financier. Le CNC a soutenu et financé le lancement du RECA et L’AFCA accueille le Délégué Général dans ses bureaux. Le SPFA est l’une des premières institutions à avoir soutenu financièrement le RECA. D’autres contacts sont en cours.

IB : Qu’attend ISART DIGITAL de son adhésion au RECA ?

Il est naturel qu’ISART DIGITAL participe à ce projet, qui identifie les écoles reconnues pour la qualité de leurs formations en France et à l’étranger. Dans le même temps, cela permet de collaborer à de grands projets, grâce à la mutualisation des efforts au sein du RECA.

IB : Quelle a été la participation d’ISART DIGITAL à la création du RECA ?

Isart Digital fait partie des 15 écoles à l’initiative de la création du RECA et a contribué à l’élaboration de sa Charte de qualité.


Photos : 5 avril 2012 – ISART DIGITAL reçoit une Assemblée générale du RECA  – Les directeurs des meilleures écoles d’animation sont présents.

IB :  Comment s’est faite la sélection des 15 précisément ?

Les 15 écoles, impliquées dès le départ dans la création du RECA, étaient toutes dans la même envie. Le RECA est ouvert, et plusieurs écoles ont déjà signifié leur souhait de nous rejoindre. Ces écoles pourront intégrer le réseau, sous condition d’adhérer aux valeurs et principes formulés dans la Charte, et sous réserve de l’approbation des 2/3 des membres après instruction de leur candidature.

IB : Y-a-t-il des critères d’exclusion ?

Il y a plusieurs critères de radiation. Nous serons particulièrement vigilants sur les cas de carence grave par rapport aux valeurs de la charte et/ou la tenue de propos ou démarches allant à l’encontre de l’action du réseau.

IB : Qu’est ce qui va être mis en place concrètement au niveau du RECA ?

De nombreux chantiers sont déjà en route au sein du RECA. Le premier, qui a été primordial, est un site web dédié au réseau et qui va permettre aux professionnels et aux futurs étudiants d’avoir à disposition un outil simple et complet pour une cartographie de l’offre et des contenus des 15 écoles.

Un premier exemple : le site web du RECA a déjà permis à ISART DIGITAL de répondre à la sollicitation d’une délégation de professionnels Chinois. Ceux-ci souhaitaient rencontrer une école phare du cinéma d’animation en France lors de leur visite à Paris. Des discussions sont maintenant ouvertes avec la Chine.


Photos : La délégation Chinoise à ISART

IB : Le RECA aura-t-il un lieu d’accueil  ?

Pour cette première année, le RECA a fait le choix de s’attacher à l’AFCA pour des raisons administratives et pratiques. A terme, le RECA a vocation d’être dans une autonomie pleine et entière.

Retrouvez le RECA sur Facebook : https://www.facebook.com/reca.animation