Le jeu « .RGB » développé à la HTML5 Game Jam 2012

Emilien Régent et Jean-Marie Cléry étudiants en Game Design & Programming à ISART DIGITAL ont créé (avec la contribution du frère d’Emilien : Gaétan) le jeu « .RGB », jeu vainqueur de la HTML5 Game Jam qui se déroulait à ISART DIGITAL du 10 au 12 février 2012.

ISART BLOG : HTML 5 en 2 mots, c’est quoi ? Et qu’est ce qu’une HTML5 Game Jam ?

logo-html5-w3c-150x150Emilien R. : HTML5 est le nouveau standard de développement web. Il permet un maximum d’interactivité et s’adapte facilement aux mobiles.
Jean-Marie C. : Le principe de la HTML5 Game Jam consiste à développer un jeu en 48h en utilisant ces technologies. Aucun thème ou contrainte ne nous sont imposés. Les avantages à participer à ce type d’événements sont multiples : en 48h, on effectue le processus complet de la conception d’un jeu, ce qui nous oblige à bien définir nos objectifs, à bien répartir les tâches et à s’y tenir. En terme de game design et d’expérience personnelle, c’est très instructif. On a également l’opportunité de découvrir et d’établir des contacts avec des professionnels du monde du jeu vidéo qui recherchent des profils de passionnés du jeu comme il y en a dans une game jam.

IB : En quoi est-ce intéressant de créer des jeux en HTML5 ?

ER : Le HTML5 est un véritable bac à sable ! En peu de temps, tu peux déjà avoir un petit prototype et t’amuser avec. Par exemple pour la Jam, dès le samedi matin nous avions les bases de notre jeu !
JMC : Le HTML5 se veut être une technologie universelle. Pas besoin donc de développer dans les différents langages de chaque support. Le moteur d’un jeu HTML5 utilisera généralement Javascript qui est un langage très puissant, rapide et scalable (capable de supporter les montées en charge). Il permet également grâce aux nombreuses APIs de faire fonctionner des manettes ou d’adapter l’ergonomie d’un jeu web pour une tablette tactile …etc. C’est là que le développement de jeux en HTML5 prend tout son avantage.

IB : Aviez-vous déjà développé en HTML5 ?

ER: Jean-Marie et moi avions déjà eu l’occasion de travailler en HTML5 à ISART. Gaëtan, le 3ème membre de l’équipe, n’avait au contraire que quelques bases en programmation web, et pourtant en très peu de temps il a été opérationnel sur le projet .RGB !
A ISART, nous travaillons aussi sur un projet de jeu appelé SPASM. Il s’agit d’un shooter spatial à destination des plateformes de jeu pc comme Steam.

JMC : Emilien et moi-même avions déjà eu l’occasion de participer à la Global Game Jam Paris organisée par ISART deux semaines auparavant. Nous avions fait le choix de développer un jeu HTML5 en misant sur un concept compliqué et en négligeant la charge de travail, ce qui au terme des 48h nous a valu un prototype non terminé et difficilement jouable. Si vous voulez voir, c’est par ici.
De cette première expérience de Jam, nous avons tiré des leçons de nos erreurs et voulu aller à l’essentiel lors de la HTML5 Game Jam.

IB : Qu’est-ce que « .RGB » et selon vous, pourquoi vous a-t-il permis de gagner la tablette Blackberry ?

JMC : « .RGB » (prononcez « Dot RGB ») est tout simplement l’acronyme de Red Green Blue. C’est un jeu dans lequel vous dirigez à la souris un point de couleur (rouge, vert ou bleu) qui doit manger les particules de couleur adjacente à la sienne : le rouge mange le bleu, qui mange le vert, qui mange le rouge … et ainsi de suite. Il faut donc faire attention à ne pas se faire manger par les particules de la couleur supérieure à la notre (ex : si on est bleu, on va manger les rouges, mais se faire attaquer par les verts). A chaque fois que l’on se fait toucher par un ennemi, on diminue de volume. Lorsqu’on est trop petit, la partie est terminée.
ER : Je pense que .RGB a pu remporter le premier prix parce que nous avons réussi à avoir très rapidement un prototype jouable qui nous a permis de tester rapidement le fun du jeu. Grâce à cela nous avons eu le temps de l’améliorer en ajoutant des éléments de gameplay. Un gros travail a aussi été fait sur les graphismes du jeu. Faute de graphiste dans l’équipe, nous avons essayé de nous débrouiller en réduisant les graphismes au strict minimum : des particules de couleur !
JMC : A un moment, Emilien a consacré un peu de temps à essayer d’intégrer les contrôles de l’accéléromètre de la tablette Blackberry afin qu’ils soient pris en compte comme déplacements dans le jeu. C’est en partie cet aspect qui, je pense, nous a permis de remporter la tablette Playbook

IB : Pourquoi avoir choisi de vous orienter en GDP* plutôt qu’en GD*?

ER: A l’origine je souhaitais intégrer la formation GD, mais j’ai finalement été orienté vers la section Game Design and Programming. Et je ne regrette pas !
Aujourd’hui, nous avons tous les deux la chance de pouvoir nous appuyer sur des compétences techniques solides qui nous permettent de tester rapidement nos concepts de jeux. Je pense que c’est la force de cette formation, t’offrir les clés pour être aussi bien programmeur que créateur de jeu.
JMC : La formation GDP est plus polyvalente dans la mesure où l’on apprend à utiliser correctement les outils HTML5, mais également le développement sous Android ou en C# en utilisant l’éditeur de jeu Unity3d. Et grâce aux cours de game design, nous avons la chance de pouvoir créer pleins de petits jeux différents.

IB : Etes-vous en entreprise actuellement ?

ER : Oui, depuis cette année je suis en alternance à la FNAC. Je m’occupe de leur site d’actualité de jeu vidéo : PlayFrance.com.
JMC : Oui je suis developpeur depuis septembre chez 1000mercis, une entreprise de marketing interactif.

IB : Avez-vous le temps de jouer encore ?

ER : Pas autant qu’on l’aimerait je pense ! Mais il est important de trouver un peu de temps pour continuer la veille. En ce moment je joue principalement à Magicka sur pc.
JMC : De temps en temps pour se détendre et découvrir les petites nouveautés qui fonctionnent bien. Le fait de jouer sur Steam est réellement enrichissant pour s’inspirer et obtenir des pistes de gameplay pour des projets futurs. Je dirais que jouer doit avant tout rester un plaisir, et développer des jeux une passion.

* GDP : Game Design & Programming
* GD : Game Design