2011 – Isart fête ses 10 ans !

10 ans que l’école est au côté d’étudiants passionnés par le jeu vidéo et la 3D pour les former au métier de leur rêve.

Jeudi 6 octobre 2011, la célébration s’est déroulée en deux temps :
– Ambiance studieuse le matin avec des conférences, des réflexions sur les 10 ans écoulés et ceux à venir ainsi que des échanges entre des pros du secteur et les étudiants
– Ambiance festive et commémorative le soir lors de la cérémonie Play 2011

Des conférences pour les Isartiens actuels et anciens

3 conférences se sont succédées dans les nouveaux locaux de l’école à Bastille, animées par Emmanuel Forsans de l’AFJV.
– Julien Millet de Wizarbox et David Blanchard –exUBISOFT ont partagé leurs expériences de production de jeu vidéo  en insistant très clairement sur l’importance de l’équipe de travail et de sa cohésion.
– Lionel Fages de Cube et Nicolas Rey de Mikros Image ont interagis avec les étudiants sur le thème « Computers graphics : entre cartoon et hyper réalisme » avec de nombreuses questions sur l’exportation des talents ou encore sur le développement de la série d’animation en France.
– Vincent Dondaine de Bulkypix, Morgan Bouchet d’Orange et Thierry Allain de Playsoft ont évoqué des « Nouveaux contenus pour nouveaux supports ou vice versa »

Play 2011 ! Spécial anniversaire pour les étudiants, les entreprises, les institutionnels, les partenaires et bien sur les anciens
L’édition 2011 a rassemblé de nombreux professionnels de l’industrie (UBISOFT, Dassault Systèmes, Publicis, Playsoft, Duran, MacGuff Line,…) dans l’amphithéatre du Forum des Images à Paris. 
Après une heure d’immersion dans les univers des étudiants de cette année et plusieurs clins d’œil aux 10 promos précédentes, deux projets se sont vus remettre le Prix des Professionnels 2011. Pour le jeu vidéo, Jean-Philippe Agati d’Activision Blizzard, représenté par Emmanuel Obert a primé le projet Kyub. Pour le Cinéma d’Animation 3D, Coralie Boitrelle-Laigle de TF1 a primé le film d’animation Toyz.

Un dinosaure s’était visiblement invité aux 10 ans de l’école :

—–

 

A cette occasion, Xavier Rousselle, Directeur & fondateur d’Isart Digital a répondu à toutes nos questions.

 

Isart Blog : Comment est né ISART DIGITAL ?

Xavier Rousselle : La création de l’école est directement liée à ma propre histoire. Après mes études, j’ai intégré une société pour laquelle je réalisais des spots publicitaires en tant que salarié. Mais j’étais assez frustré de ne plus être dans l’effervescence des intercours où chacun y va de sa découverte, de sa veille, de ses visions artistiques, de ses projets personnels… Bien sur, je faisais ma propre veille mais la notion de “partage” me manquait. J’ai donc choisi de donner des cours de 3D à la Mairie de Paris pour garder cette notion d’échanges et j’ai eu la chance de pouvoir travailler sur des projets personnels comme un serious game… Toutes ces expériences m’ont convaincu de développer un projet autour de mes 2 passions : le numérique et l’échange communautaire. L’idée de la création d’une école de jeu vidéo et de film 3D avait germé, j’ai foncé !

IB : Quels ont été les challenges à relever ?

XR : Les débuts ont été difficiles pour plusieurs raisons. Le jeu vidéo connaissait une crise sans précédent à cette époque. Les professionnels du jeu étaient tous des autodidactes et, en 2011, ils ne voyaient vraiment pas l’intérêt d’une école. Les parents nous appelaient paniqués à l’idée que leurs enfants choisissent une voie sans issue. Les institutionnels ne juraient que par les écoles publiques. Les écoles de 3D poussaient comme des champignons, avec parmi elles, beaucoup d’écoles qui surfaient juste sur une mode et qui ne proposaient pas de contenu réel. Il fallait donc prouver que le projet véhiculé par Isart Digital était sérieux. Bref, le gros challenge a été de convaincre tous ces interlocuteurs du bien fondé d’ISART DIGITAL.

IB : Qu’est-ce qui distingue Isart Digital des autres écoles ?

XR :  La différence fondamentale est sans conteste l’alternance.  Isart Digital est la première école “d’art et de création” qui se veut “close to market”. Nous formons des créatifs qui sont en phase avec les besoins du marché et qui savent s’adapter à ses contraintes. Les diplômés d’Isart Digital sont capables d’intégrer une équipe, une entreprise, un projet avec un but lucratif tout en étant extrêmement créatifs et force de proposition.

L’alternance (une semaine et demie en cours pour 2 semaines et demie en entreprise) permet une insertion progressive dans la vie active.  En plus de se forger une bonne expérience pro, l’étudiant réduit ses coûts de formation.

Toute l’équipe d’Isart Digital est constituée de professionnels et de passionnés. Les cursus sont actualisés tous les ans pour être au plus prêts des besoins des pros et que nos étudiants trouvent du travail.

IB : De quoi êtes-vous le plus fier aujourd’hui ?

XR : De mes étudiants et de leurs projets ! Honnêtement, 44 prix en tout juste 7 ans. Il y a vraiment de quoi être fier !

Beaucoup d’entre eux tentent une expérience à l’étranger. Je les encourage dans cette voie.

IB : Quels sont les projets pour l’école pour les 10 ans à venir ?

XR : 10 ans c’est une éternité dans nos secteurs d’activité. Je vais vous répondre pour les deux années à venir :
– Création de deux nouvelles formations dès septembre 2012 :

Producer (priorité aux étudiants de dernière année à Isart mais elle sera accessible pour des personnes avec un bac +3 venant de l’extérieur en fonction de leur réussite aux tests) et Music and Sound Designer (pour les passionnés de création sonore et de musique, souhaitant composer pour les jeux vidéo et les films 3D).

– Présence renforcée d’Isart Digital à l’international
– Création d’une pépinière d’entreprises pour aider les diplômés de l’école à mener à bien leur projet de jeu, de film 3D ou d’entreprise.
Bref, mon but est de développer l’école mais de manière intelligente et bénéfique pour les étudiants !

Pour en savoir plus :

Vidéo Nolife avec Xavier Rousselle
Interview de Xavier Rousselle par EducPro
Play 2010
Play 2009